Produits de terroir

Cueillette des olives

16 décembre 2014
champ-oliviers

Au mois de novembre dernier, j’ai pu assister  (et participer un peu 😉 ) à la cueillette des olives près de mon village. Et pas dans n’importe quel champ, dans un champ d’oliviers plantés avant 1900, et donc plus que centenaires ! 

calabre

Le gel de 1956 n’a pas épargné ces oliviers, mais ils ont pu repartir grâce à une greffe, avec des oliviers de la variété Picholine.

olivier

champ-oliviers

Dans notre région, le Languedoc-Roussillon, la récolte des olives commence fin octobre. C’est alors une grande période d’effervescence, qui peut s’étendre jusque fin décembre. Toute la journée, des petites mains s’affairent dans les oliviers…

olives

Dans un premier temps, les plus belles olives vertes sont sélectionnées et cueillies une à une pour la confiserie, c’est à dire la mise en saumure et en bocal.

olivier

Ensuite s’effectue la récolte pour la fabrication de l’huile, avec des olives qui changent peu à peu de couleur : plus le degré de maturité est avancé, plus l’olive est noire.

La récolte peut être totalement manuelle, ou semi-automatique, avec des peignes mécaniques qui secouent les branches de l’arbre pour faire tomber les olives. Dans les deux cas, des grands tissus ou des filets sont étendus au sol pour recevoir les olives.

cueillette-olives

Lors de la récolte manuelle, chaque personne est munie d’un peigne pour faire tomber les olives au sol. C’est bien sûr un peu plus périlleux pour celui qui doit s’occuper des branches hautes de l’arbre !

cueillette-olives

cueillette-olives

cueillette-olives

Les olives sont ensuite mises en caisses, pour être acheminées rapidement au moulin.

cueillette-olives

Mais avant cela, il reste une dernière étape. La longue journée des cueilleurs d’olives n’est donc pas terminée ! En effet, il faut procéder à l’effeuillage, c’est à dire retirer le plus possible de feuilles. Car comme le souligne très bien le maître de moulin Bruno Ferrières (du Moulin de Villevieille, je vous en reparle bientôt 🙂 ) :

 Nous faisons de l’huile d’olive, pas de la tisane !

Cette étape permet également de retirer les cailloux et autres indésirables. Chaque oléiculteur a sa technique, plus ou moins artisanale 😉 .

effeuillage-olives

Les olives retournées dans leur caisse sont alors enfin prêtes pour rejoindre le moulin…

Je vous conte la suite de l’aventure prochainement ! 🙂

  1. C’est passionnant de voir les étapes avant que les olives et huiles n’arrivent dans nos assiettes.
    Est-ce que cette façon de récolter est générale ou certains la font-ils de façon moins artisanale?

    1. Je suis ravie que cette article te plaise ! 🙂 Bientôt la fin de la chaîne avec la visite d’un moulin 😉
      Cette méthode de récolte manuelle est encore très répandue, mais la majorité des oléiculteurs le font de manière semi-automatique, avec de grands peignes vibreurs ou totalement automatique pour les cultures intensives avec des machines beaucoup plus imposantes.
      Si j’ai l’occasion de me rendre à un salon sur les machines agricoles, je vous ramène des photos ! 😉 Je pense notamment au SITEVI, salon de référence, mais ce ne sera pas avant novembre 2015…

      1. Ah oui SITEVI j’y ai travaillé il y a quelques années comme hôtesse d’accueil pour le journal La Vigne 😉
        En tout cas c’est justement de voir la façon traditionnelle qui est intéressant, surtout aujourd’hui où tout est tellement industrialisé.

        1. Je suis d’accord avec toi, je défends avec ferveur les modes de production plus respectueux de l’homme et de l’environnement…
          Super que tu connaisses le SITEVI 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :